Immobilier
09
Fév

Immobilier

proposé par


LMNP : actif clé dans le développement de votre patrimoine

Par Location Meublée Non Professionnelle (LMNP), on entend ici le fait de louer un ou plusieurs appartements meublés (résidence de tourisme, étudiante, senior, médicalisée…) par bail commercial à un exploitant spécialiste qui en assure la gestion quotidienne.
L’investisseur dispose alors de deux options pour diminuer
sa facture fiscale :
• Le régime micro-BIC* qui permet de n’être imposé que sur la moitié des recettes (abattement de 50 %) ;
• L’option pour le régime réel qui permet de percevoir des revenus peu ou pas fiscalisés, par le jeu des déductions de charges (dont l’amortissement).

*BIC : Bénéfices Industriels et Commerciaux

« Constitution de revenus peu ou pas fiscalisés

Ce dispositif trouve son principal intérêt dans la possibilité de générer des revenus sur le long terme avec peu ou pas de fiscalité, grâce aux amortissements opérés sur les constructions et sur le mobilier.
En cas d’acquisition à crédit et d’option pour le réel, le résultat fiscal de l’opération est égal aux recettes diminuées des charges et amortissements.
Ces amortissements ne pouvant pas concourir à créer un déficit, chaque année, la partie d’amortissement qui ne peut être retenue est réputée différée pour prise en compte ultérieure sans limitation de durée.

Récupération de la TVA

Grâce à l’engagement du preneur à bail de rendre certains services (nettoyage, accueil, petit-déjeuner, fourniture de linge de maison), la TVA sur l’investissement est récupérable. Le montant de l’acquisition est ainsi limité.

Taxation de la plus-value

En cas de revente du bien, la plus-value est taxée au taux de
36.2 % après application d’un abattement pour durée de
détention :
• Au titre de l’IR (taux de 19 %), la plus-value brute est réduite d’un abattement de 6 % pour chaque année de » « détention au-delà de la 5ème année et de 4 % au titre de la 22ème année (soit une exonération totale après 22 ans).
• Au titre des PS (taux de 17,20 %), la plus-value brute est réduite d’un abattement d’1,65 % pour chaque année de détention au-delà de la 5ème, d’1,60 % pour la 22ème année de détention et de 9% pour chaque année de détention au- delà de la 22ème année et jusqu’à la 30ème année (soit une exonération totale après 30 ans.) »

 

« FACTEURS DE RISQUES
L’investissement immobilier est un placement à long terme opéré dans une optique de diversification de votre patrimoine.
Votre attention est attirée sur le fait que, comme tout investissement, l’immobilier physique présente des risques : absence de rentabilité potentielle ou perte de valeur.
La rentabilité du placement est de manière générale
fonction :
• des revenus potentiels que vous percevrez. Ceux-ci dépendent des conditions de location des immeubles, et peuvent évoluer de manière aléatoire en fonction de la conjoncture économique et immobilière (taux d’occupation, niveau de loyers).
• du montant de capital que vous percevrez, lors de la revente de l’immeuble. » « Ce montant n’est pas garanti et dépendra de l’évolution du marché de l’immobilier.
L’immobilier est un placement pouvant présenter des risques de perte en capital.
La gestion du bien étant déléguée au gestionnaire de la résidence, les risques peuvent être liés à la défaillance du gestionnaire de la résidence (mauvaise gestion, départ du gestionnaire, liquidation, renégociation des loyers à la baisse).
Le régime de la location meublée suit le régime des Bénéfices Industriels et Commerciaux. En cas d’option pour le régime réel, une affiliation à un centre de gestion agréé sera conseillée afin de ne pas subir une majoration de 25 % du bénéfice imposable. »

Vous avez un projet ?

Toute l'équipe d'Eliaxis Patrimoine est prête à vous conseiller et à vous accompagner, que vous soyez un particulier ou un professionnel